mardi, mai 06, 2008

La Picota

C'est une prison qui s'appelle comme çà:La prison de haute sécurité de Bogota!On m'y a conduite pour me distraire et oui,en voiture blindée!Nous sommes en février 2001.C'est l'endroit le plus dangereux du monde!J'ai eu envie d'ouvrir la vitre,j'étouffais!Porfavor!No!Tant de soldats!Inimaginable!Tant de barrages,inimaginable!Le chauffeur était armé!Il me demanda de me calmer afin qu'il puisse se concentrer et garder sa force de décision en cas d'attaque.Dona Beatriz de la Vega,ancien Secrétaire d'Etat à la Santé,assise près de moi, voulait me montrer qu'elle me considérait comme une bonne enseignante qui avait rendu des services à la Colombie.J'étais fière.Mais où allions-nous? Brusquement,la voiture s'arreta,nous étions dans un monde irréel:un paradis pour oiseaux de paradis :une école maternelle,une vraie! Dona Clara de Ruiz,Dieu veille sur elle!Directrice et initiatrice du projet,s'avança...J'étais attendue...Des petits enfants,jolis,reposés,bien habillés,les enfants de prisonniers,de prisonnières qui pouvaient les regarder grandir.Les mamans,prisonnières ou non portaient toutes le meme costume afin les petits ne puissent soupçonner,s'humilier d'une différence.Ils se levèrent et se mirent à danser et je dansais avec eux,la cumbia,el vallenato...des rondes .Ils chantaient et je chantais avec eux,"Ya viene el negro zumbon".Dieu que l'on était joyeux ces bébés et moi!Ils m'offrirent un beau dessin où ils avaient écrit "La Picota".Bien sur c'était leur unique univers.Ils me conduisirent à leur terrain de sport.C'était mon amie Madeleine Goutard qui fut Présidente de l'OMEP (Organisation Mondiale de l'Education préscolaire) qui le leur avait dessiné,conçu.Plus parfaites que ces trois femmes,difficile d'imaginer,Elles allaient chercher jusqu'au fond des prisons des enfants pour leur apprendre à penser,à aimer.Cette visite garde mon coeur joyeux jusqu'à ce jour!Merci les petits!

3 commentaires:

micheline84 a dit…

POUR remplacer le précédent message ( fautes d'orthographe)

Bien d'accord diplodocus: respecter l'altérité de l'autre , la comprendre, l'accueillir. Ce qui ne nous dispense pas d'éclairer notre pensée et de la transmettre si possible. Ce qui est inadmissible c'est le mépris, l’injure, la violence, la destruction d'un temple à coup de canon . "le couteau ne vaut rien contre l'esprit" .
Savoir lui parler.(à l'autre).je ne comprends pas bien le rapport avec le don de pentecôte:la lumière, l'esprit saint, descendu du ciel sous forme de langues de feu ,ou autre qu'importe , il s'agit bien là d'une puissance spirituelle hors de et supérieure à l'homme donc de l'existence d'une entité que rien ne permet d'attester. Les idées au ciel platonicien??
De là toutes les dérives religieuses, protestantes ou autre dont s'autorisent les instances supérieures des églises pour maintenir les plus "simple d'esprit" dans la soumission , l'acceptation d'un ordre établi, d'une hiérarchie injuste, au profit des puissants qu'ils soient d'obédience politique ou économiques . Et les guerres aussi.
Non le "bonheur est dans le pré ne suffit pas" ni la culture de notre jardin au sens étroit du mot
cours y vite pourtant- avant qu'il ne file- pour faire halte, recharger les batteries de notre corps indissociable de celles de notre esprit
.. une plante , un chat, un escargot pour nous reposer des orages guerriers qui s'amoncellent à l'horizon....et pour moi accepter le vieillissement vital de tout un chacun quand l'heure est venue.
L'agnosticisme pour tout ce qui nous dépasse encore

Clafoutis a dit…

J'ai connu Madeleine Goutard autrefois. Elle parlait si bas que je ne l'entendais pas. Je me suis longtemps demandée si elle le faisait exprès ou si c'était pour destabiliser l'auditoire.Parle t'elle toujours de cette façon là?

diplodocus continental a dit…

Clafoutis ,comment ai-je pu ne pas vous répondre?Cette lutte pour les GI au retour des combats ,m'a totalement absorbée.Pas question de laisser ces hommes souvent blessés dormir sous les ponts. IAVA exige le retour au collège pour une meilleure intégration++ Vous semblez avoir souffert,Clafoutis,souffert d'une forme de discipline qui pour nous les adultes empèche parfois l'adhésion mais qui était je crois efficace pour l'adhésion des petits et des tout petits en les obligeant à écouter.Je suis restée dans le rang des combattants...