samedi, avril 26, 2008

L'eau vivante

Si vous regardez sur une carte vous verrez cette incroyable région de cours d'eau:on peut par "lanchas" ou bateaux à moteur aller très loin par la route des fleuves.Le Rio Meta rejoint la région de l'Orénoque .En 1956,j'ai été invitée à participer à l'Expédition Volkswagen avec des Allemands et des Suisses .Nous étions une vingtaine très organisés.D'un village où nous avions installé des hamacs pour dormir nous avons rejoint la jungle.De loin ,des rugissements ,des bruits ,des hurlements incroyables,j'ai tremblé.En arrivant:un silence total.Nous étions observés par des singes qui se cachaient derrière les branches.Nous avons marché plusieurs jours et je vis des animaux étranges comme un très grand fourmilier puis un coup de feu éclata:un porc epic furieux se lançait sur moi avec des épines d'un demi-metre de long .L'Indien bienveillant avec son fusil à pierre m'avait sauvée.Il nous informa qu'un poisson -torpille avec ses six cents volts avait tué la veille un jeune soldat qui se baignait.Il nous indiqua que le chef d'un village voisin aurait aimé nous rencontrer parce qu'une de ses petites filles était mourante . Il voulait qu'elle soit baptisée:le "padre" ne passait que tous les six mois.Le village n'avait que trois maigres poulets.Le chef prépara l'enfant ,fit bouillir ses poulets et après la petite cérémonie ,le village se rassembla pour nous regarder manger les poulets.C'était un délice pour eux de nous regarder les manger.Quelle horreur!Je m'attendais à tout sauf à cela!Nous reprimes les lanchas et là, le Rio Meta était énorme...tomber la dedans:il ne fallait pas y penser.On voyait pointer des tetes de vaqueros ,qui ,surpris nous regardaient passer.C'est alors que je m'évanouis et que l'on me transporta dans une cabane ou le propriétaire terrien me fit placer dans un hamac et ses hommes m'apportèrent avec force révérence un grand bol d'eau du fleuve .L'eau était vivante,pleine de choses mouvantes et de panela!"agua de panela senora!Obligée de boire ,je bus.

2 commentaires:

micheline84 a dit…

tu bus et tu survécus!!
survivrons-nous aux poisons invisibles..que la divine croissance fabrique chaque jour?

diplodocus continental a dit…

Dans ces régions,il faut faire totalement confiance."La panela "en Colombie" est une sorte de panacée de couleur brune et de gout sucré,un fortifiant quoi!Par contre ,l'eau était celle du fleuve.La voie des fleuves était déjà celle privilégiée par Monsieur de Villepin mais à partir du Brésil...