vendredi, février 01, 2008

Clous et Turqueries...

Tout d'abord une réflexion sur l'amitié et l'entente entre les peuples.Cà commence entre mes enfants:lui,poings serrés prets à l'emploi.Elle, ricanements,provocations sournoises , bref,à deux doigts du choc!Je me dis qu'il serait bon de les nourrir,cela les calmerait...Je descends et me dirige vers une boucherie turque dont la viande semble appétissante.Je fais ample provision et tout le monde est ravi ,un beau sourire illumine les visages!La note étant élevée le boucher turc me demande un chèque et repart à ses hachoirs .La caissière me demande alors ma carte d'identité...Hélas il y a mon nom de jeune fille un nom qui donne des boutons à certains Turcs: un nom arménien...Dites mais c'est vraiment le nom de votre père?Evidemment c'est écrit!d'ailleurs il est mort à la guerre._ Eh bien vous irez bientot le rejoindre!Drole de phrase!Je me précipitais pour aller retrouver mes enfants et leur préparer leur souper.Je ne m'étais pas méfiée en pétrissant les boulettes de viande, mes mains horrifiées se piquèrent à une multitude de petits clous aiguisés faits pour tuer.Qui aurait pu imaginer pareil scénario ?Quand avait-il balancé sa poignée de clous ce boucher?.Pourquoi étaient-ils prets à l'emploi?Surement que d'autres en avaient souffert?Dans ce quartier,il valait mieux etre discrets.Si je n'avais été prudente,mes enfants seraient morts de douleurs...L'amitié entre les peuples?..Là,c'est une cruauté qui dépasse l'imagination ...dans une rue de Paris...

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Que dire ? Là est aussi la nature humaine ! Que faire ? Banalité : continuer à tendre la main ! En espérant que ce ne sera pas pour... des clous !
Gilles

Francoise a dit…

Merci de ton passage chez moi, diplodocus.
Bonne soirée à toi.

Rénica a dit…

Quelle violence dans cet acte ! quelle souffrance aussi de celui qui le pose... J'aurais ,je crois, eu envie de rapporter les clous...en demandant qu'on m'explique...Etes vous retournée chez ce boucher ?

Rénica a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
diplodocus continental a dit…

Difficile dans ce quartier (du 10 ième arrondissement)d'expliquer quoique ce soit,ils ne parlent pas le Français.Les mentalités ne sont pas les notres.Tot ou tard,ils se seraient vengé. C'est pourquoi,Rénica,je n'aurais jamais du aller dans une boucherie " Halal " qui n'est pas faite pour nous.Je ne le savais pas!