dimanche, mai 25, 2008

Sollozos para la muerte de Manuel Marulanda

El 26 de Marzo 2008 se murio' Manuel Marulando en la "Selva Madre".A la noticia de su muerte temblo' la Tierra...Hasta en Bogotà se sintio' el temblor.Temblo' la Tierra,porqué tiene en la memoria la sangre de las luchas campesinas,las matanzas de la "pobre gente".Ya gozan la felicidad de pisar tu cadaver como ya pisaron él de Raul Reyes.Desde 1948 cuando mataron a GAETAN,lucha el campesino para la "Reforma Agraria".Colombia ,tierra de desdicha,tierra de violencia, de aullos de muerte,tierra de desconsuelo y de desesperanza para el pueblo.Tantos sufrimientos para cambiar el infierno en un mundo mejor ...Desde 1960 ,con Camilo Torres,con los jovenes de la Universidad,con la idea de una esperanza...Pero el Infierno se volvio' mas infernal.Se murio' la Esperanza!Sollozos para la muerte del Commandante Marulanda,como GAETAN,como Camilo Torres,entro' en la historia de Colombia con ese "idealismo de otra época".Guerra es guerra y la guerra es feroz: morir para una idea.Sacrificio de una vida.Como Roldàn en Roncesvalles moriràn los companeros en la terrible guerra de selva,machucados por las bombas de los helico'pteros de combate,machucados también los "rehenes"??--Dios haga que les salven!No es posible que esté machucada también la Esperanza...!Ojala para Colombia y su pueblo magnifico,manana sea otro dia!

4 commentaires:

micheline84 a dit…

merci pour l'éclaircissement
hélas, je n'ai pas ce don de pentecote!
ça représente quand même une tâche
un peu surhumaine!!!
amicalement et bonne journée

Anonyme a dit…

Le spectacle diffus se porte pour le mieux, un oeil sur Cannes, un autre sur la Colombie, cela n'a finalement pas de différence, un jury de gauche, salue un film "social" , et un "révolutionnaire" disparaît dans la jungle, l'argent circule, les films sont populaires, les révolutionnaires admirés et décriés, la drogue se vend bien, la gauche française n'a plus rien à dire, l'extrème gauche est mal élevée, la droite ne sait plus lire, etc, etc, etc, et le Dalaï Lama sera demain à Lourdes, mieux vaut dans tous ces cas lire les chinois de l'époque des Thang.
Rallumez les Lumières comme disait un chinois de Bordeaux.

chauché-écrit

diplodocus continental a dit…

@Anonyme/ Je crois que l'on a pas saisi l'enjeu de ces relations entre le Vénézuela =métisse,l'Equateur=indien,la Colombie qui se revendique blanche(Marhane).Cette "Réforme agraire" revendiquée par les paysans depuis la mort de Gaétan en 1948 est une obsession des "latifundistas".C'est une guerre ethno-sociologique.Sans cette réforme la Colombie sera le pays de l'intranquilité.(guerrilleros contre "escadrons de la mort").Vous parlez des "Thang",est-ce parce qu'ils ont unifié la Chine pendant trois siècles? Je ne connais que "les chroniques mandchoues".La sensibilité des guerriers y est surprenante.

Marion a dit…

Malheureusement, je n'ai pas connu cet "idealismo de otra epoca", aucune bribe des idéologies idéalistes qui existaient encore il y a quelques années... Pour moi Muanuel Marulanda n'est que cet homme au regard dur et sans pitié qui a refusé de libérer des personnes retenues dans la jungle. Notre connaissance du conflit ne se limite qu'au problème de nos otages (important bien entendu) et laisse des pans entiers d'histoire et de sociologie hors du champs de notre analyse.