vendredi, septembre 22, 2006

Eduquer,c'est apprendre à abstraire...

Il semble qu'un enfant à qui l'on apprend une langue étrangère au berceau est en avance sur les autres.Cela lui apprend la différence,les différences et c'est là l'essentiel.Les enfants adoptés ,eux aussi ont une chance d'aller plus vite que les autres à cause des efforts d'adaptation qui leur ont appris à abstraire.Pour les adoptés,je n'en croyais rien,je croyais que cela les stressait d'entrer dans un système de codes nouveaux...Du stress,il y en avait mais c'est l'instinct de survie qui accomplissait le miracle.J'avais donc tort! Avec Madeleine Goutard qui fut présidente de l'OMEP (organisation mondiale de l'éducation préscolaire)à l'UNESCO nous avons travaillé avec des enfants de cinq à six ans sur le fait que l'unité peut etre différente.Par exemple,une cuillère,un chateau,une montagne constituent trois éléments.On peut en avoir une infinité.Une infinité d'images ce qui nous fait passer de l'abstraction à une abstraction supérieure.Nous avions meme appréhendé avec la méthode Cuisener, la notion de fraction...Une réglette de 10 centimetres,10 petits cubes de 1centimetre d'arete.S'amuser à nous présenter le matériel avec 1/10 ième ,ou3/10 les amusait énormément,mais la réflexion était à son comble avec 5/10 qui devenait logiquement 1/2...Dans mes missions d'enseignement ,je n'ai jamais eu pareille satisfaction.C'était au Lycée Français de Bogota en 1962 .Antanas Moskus était alors un de nos petits miracles...

2 commentaires:

Ornais a dit…

L'education c'est une affaire d'envie et de plaisir . J'ai appris a lire avec ma mere , et de petits bouts de cartons ou etaient inscrit des mots : sujets , verbes et complements .. j'ai encore le souvenir de ces instants ou nous jouions a poser ces mots sur la table pour former des phrases ...

Nul stress quand on apprends en s'amusant , avec une personne qui nous aime .. Vos eleves ont avant d'apprendre senti que vous etiez la pour eux

Je songe a Khalil Gilbran .. "quand on fait un travail que l'on aime pas , on distille dans son fruit un poison ... " Le contraire est vrai aussi

diplodocus continental a dit…

Ce sont ces souvenirs-là qui font une vie heureuse:jouer en apprenant avec sa maman,ce n'est que du bonheur!Toutes ces expériences que je raconte,c'est le quotidien de chacun,racontées à la façon des conteurs africains sous l'arbre à palabres...Faire un exploit des choses simples vraies et édifiantes de la vie:c'est ce que faisaient les anciens dans les fables ,les fabliaux ...etc...