vendredi, juillet 21, 2006

Le marché de Luang Prabang

1967,c'est la guerre au Laos,mais il faut bien manger...Je vais au marché...Je sais que le Pathet Lao est présent partout...Ils savent tout...L'armée royale aussi...Je me dirigeais vers l'étal de la Vietnamienne.En fermant les yeux,je voyais le roti,le persil,la France! mais en les ouvrant!la viande se mouvait sous le hachoir,elle s'enfuyait.La bouchère riait mais moi, je voulais une viande qui ne bougeat point.Si près du territoire du Prince Rouge Souvanouvong,à portée de roquettes,ce marché,sous l'oeil ennemi ,était mon garde-manger à moi.J'avais si faim de France:ce beefsteack-frites,je l'avais décidé.Une chance sur deux d'etre trichinée...c'est çà la guerre :une chance sur deux...!Elle ne riait plus la Vietnamienne...Sous l'étal,elle avait caché son fils...Des chicanes partout,les soldats ont envahi le marché en quete de chair à canon.A quatorze ans,ils étaient bons pour le service militaire.Sous la viande qui se mouvait,l'enfant palpitait..Les cris modulés ascendants se brisèrent contre la vitre d'un auvent,puis se remodulèrent en descendant vers l'enfant.La nasse s'était refermée sur un sanglot déjà kaki emporté vers les camions.Mon regard enveloppa la mère qui s'y blottit fermement.A la prochaine permission,l'enfant-soldat serait dans la Grand-Rue,chez le Chinois avec les autres enfants-soldats religieusement bavant devant l'étal de cartes postales rose-bonbon pleines de sexes émouvants...

2 commentaires:

Ornais a dit…

C'est a Javouhey a a Cacao en Guyane que j'ai retrouvé ses enfants .. Apres un long periple il ont grandis , on onblie les armes et se sont installé la , apres avoir ete une derniere fois capturé ..

Mais c'ets la bas aussi que j'ai retrouvé les mhongs , du laos qui jouent avec les morphos , les papillons bleus brillants ... et aujourd'hui ils boivent du coca cola ,la meme boisson que celle des pilotes qui les bombardaient ..

La seule difference c'est le motif de leurs broderies sur tissus .. Il ya 30 ans , ce n'etaient que dessins geometriques , ou representations d'animaux de la ferme ou de la foret .. Aujourd'hui on retrouve les memes , mais aussi les images de cet errement ideologique de quelques uns .. et qui les a tous mené vers un desastre ..des images naives de soldats , et de batailles

Quant aux enfants soldats .. ils sont aujourd'hui toujours la bas , mais ce sont des enfants ouvriers esclaves .. quant ils ne sont pas partis pour d'autres continents

diplodocus continental a dit…

Loi de la causalité universelle:tout influence tout.Il faut un regard averti sur le monde,un regard qui dépend de sa propre richesse intérieure,de sa faculté d'analyse...Votre expérience prolonge la mienne.C'est tellement riche d'émotions qui sont le limon de notre présence.Créer de la beauté avec ce qui pourrait ne pas l'etre... Merci Ornais!!