samedi, juin 24, 2006

Cheminées oniriques

Jamais je n'aurais cru qu'un peuple puisse faire autant de cheminées!Imaginez une grande ville faite de cheminées toutes plus hautes les unes que les autres.De plus,elles étaient fort bien faites en briques jaunes de qualité.Le mystére qui se dégageait de cette immensité,c'est qu'en réalité,elles ne semblaient pas fonctionnelles,ces cheminées elles n'avaient jamais servi et ne serviraient jamais à rien de matériel.L'effort financier et humain avait du etre écrasant.Cela représentait des fantomes d'usines.En sortant de Hang Chou mon petit Focker, en survolant la zone, m'avait revele l'existence de cet énorme monument idéologique...Dans les années soixante ,la Chine voulait absolument prouver à l'Union Soviétique que son communisme était passé par la phase prolétarienne or,elle n'avait que des paysans...Elle avait une terre mal cultivée et René Dumont lui apprenait à faire des engrais avec des puits à pourrissement avec les déchets divers.Orgueilleuse Chine qui voulait toujours avoir raison et ne reculait devant rien.C'est maintenant qu'elle les a ses prolétaires et ils nous font trembler!

4 commentaires:

Fojeton a dit…

Un monument pareil pour illustrer une idée,c'est complètement dingue!

zepote a dit…

Ils en ont de bonnes comme çà en réserve,çà fout la trouille!

Siè-siè a dit…

La dernière fois que je l'ai vue ,elle dormait à moitié nue dans la lumiére de l'été,au beau milieu d'un champ de blé...Aie,Aie,je viens de me tromper de champ,je veux parler d'un champ de liserons d'eau près de Hang Chou.J'aime bien les liserons d'eau :ce sont mes épinards à moi.Tu détournes la conversation,c'est de cheminées dont il est question!Tu les a vues? Non,je ne veux pas les voir car ce sont des idées...Bonnes ou mauvaises ,ta vie en dépend !Fais gaffe!

dodinou1er a dit…

Oui, et a propos de l'absurdité chinoise rappelle-toi aussi le coup des oiseaux. Il fallait les épuiser pour qu'ils ne mangeassent pas les récoltes... ils ont récolté des criquets!